Comment maximiser la protection contre les risques d’incendie courants pendant la construction ?

Risque incendie construction maison

Il n’est pas nouveau que le secteur de la construction doive faire face à divers dangers, mais un nombre croissant d’incendies sur les chantiers attire l’attention sur ce risque particulier dans la construction.

Certaines incendies ont entraîné des dommages matériels directs de centaines de milliers d’euros, ont fait des morts et des blessés. Les professionnels de l’évaluation des risques ont constaté une tendance à la hausse des pertes importantes dues aux incendies sur les chantiers de construction ces dernières années.

Les risques d’incendie pendant la construction

Il existe plusieurs causes communes d’incendie pendant le processus de construction. En voici quelques exemples :

  • Le travail à chaud

Les opérations de travail à chaud présentent un risque important car elles peuvent introduire des sources d’inflammation dans de nombreuses zones du site de travail. Même plusieurs heures après la fin des travaux de soudage, de brasage, de meulage ou d’autres travaux à chaud, une étincelle peut couver et enflammer les combustibles, parfois après le départ des équipes pour la soirée.

La mise en place d’un système de permis de travail à chaud, avec une veille incendie dédiée, une période de refroidissement d’au moins 30 minutes et l’affectation d’un responsable de programme de prévention des incendies pour superviser les opérations peuvent aider à éviter les incendies.

  • Les chauffages temporaires. 

Tous les appareils de chauffage temporaires doivent être répertoriés et utilisés conformément aux instructions du fabricant. Maintenez une distance de sécurité par rapport aux matériaux combustibles et ne permettez jamais à d’autres personnes d’apporter des chauffages temporaires sur les chantiers sans autorisation. Les chauffages doivent être surveillés par des employés ou des agents de sécurité pour un fonctionnement sûr pendant leur utilisation.

  • Un incendie criminel

Les sites de construction non sécurisés peuvent être exposés à des risques de vandalisme, de vol et d’incendie criminelle. L’adoption d’une approche à plusieurs niveaux en matière de sécurité, comprenant des contrôles de périmètre, des clôtures, de l’éclairage, des systèmes électroniques de détection des intrusions et des agents de sécurité en service après les heures de travail, peut contribuer à réduire le risque d’entrée non autorisée sur le site.

  • Fumer. 

Fumer présente un risque d’incendie grave pour tout chantier de construction. Une politique stricte d’interdiction de fumer, clairement communiquée à tous les employés et les sous-traitants, ainsi que la mise à disposition d’une zone fumeur sécurisée, contribuent à prévenir les risques d’incendie dus aux cendres ou aux cigarettes jetées par inadvertance.

  • Les matières inflammables et les combustibles

Tous les liquides et les gaz inflammables eainsi que les combustibles doivent être utilisés et stockés de manière à ne pas présenter de risque d’incendie sur le site. Limitez la quantité de matériaux inflammables et combustibles à l’intérieur du bâtiment en construction et désignez des lieux de stockage sûrs.

  • La cuisine

Bien qu’il soit acceptable de disposer d’une aire de repos sur le chantier, les travailleurs ne devraient pas être autorisés à apporter sur le chantier des équipements de cuisson tels que des grils, des plaques chauffantes ou des petits fours à micro-ondes.

  • L’électricité et l’éclairage temporaires

Tout éclairage temporaire de service électrique doit être installé conformément aux normes de l’électricité. Les systèmes et l’éclairage doivent être entretenus et régulièrement inspectés par les techniciens en électricité.

  • Les piles rechargeables au lithium-ion

Les outils sans fil et les autres équipements fonctionnant sur batterie présentent des risques de surchauffe et d’incendie. Les stations de recharge doivent être installées à l’extérieur du bâtiment en construction et stockées dans un endroit sûr.

  • Le manque de protection contre l’incendie

Jusqu’à ce que les gicleurs soient activés, le fait d’avoir des extincteurs répartis sur l’ensemble du site, des bornes-fontaines pour le matériel de lutte contre l’incendie et la proximité identifiée des bouches d’incendie les plus proches du site de travail peuvent également aider les pompiers à contenir les incendies et à minimiser les dommages.

Lorsqu’ils sont prévus, les arroseurs automatiques doivent être activés dès que possible, au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Au fur et à mesure que la construction se poursuit, prendre le temps de mettre en oeuvre des mesures de sécurité anti-incendie appropriées peut contribuer à protéger votre chantier et votre calendrier de projet contre les retards, et également à éviter une publicité négative non désirée.